Raymond Viger     

J’ai déjà partagé avec vous mes problèmes d’apprentissage et de dyslexie. Parmi les différents commentaires reçus, un internaute m’a fait parvenir une demande : parler des gens qui sont trop gentils et qui vivent un enfer à être gentil.

Je n’aborderai pas un tel sujet d’une façon théorique. Je parlerai plutôt de ce que j’ai pu vivre et des conséquences que j’ai eu à subir en étant le gentil nounours de tout le monde.

Gentillesse et dépendance affective

J’ai été un dépendant affectif. Toujours jouer le rôle du gentil est peut-être une des conséquences de ma dépendance affective. Peur de déplaire, peur de perdre, peur de ne pas être aimé… Aujourd’hui, j’aime les gens, mais pas au point de me perdre. Je veux faire un bout de chemin avec eux, mais pas au point de perdre mon propre chemin…

J’ai longtemps donné plus d’importance aux autres qu’à moi-même. De 16 à 21 ans, je me suis occupé de ma mère, divorcée et orpheline, qui avait le cancer. Je ne me suis pas donné le droit de prendre ma place devant ma mère, de lui parler de mes limites, de mes besoins. Finalement, j’étais le fidèle serviteur qui refoulait toutes ses émotions.

Après la mort de ma mère, il y a eu mon père qui a été très souffrant. Lui aussi était habité par la dépendance affective. Incapable de survivre au départ de sa femme, sa souffrance était plus importante que la mienne. Parce qu’être un éternel gentil, c’est de toujours penser que la souffrance ou le bonheur des autres sont plus importants que les nôtres.

Pendant les réunions sociales, c’est le gentil qui s’occupe de la musique, des boissons, de faire la vaisselle, de ramasser les dégâts des autres…

Pendant que les autres s’amusaient, que les autres bénéficiaient des services du gentil, une rage, une frustration, un sentiment d’injustice montaient en moi. Les autres étant toujours plus importants que moi, quand ils me quittaient, d’une façon ou d’une autre, je sentais un vide m’envahir.

Et mes relations amoureuses! J’en ai écrit plusieurs livres. Je n’ai jamais quitté une relation amoureuse. Ce sont les autres qui m’ont quitté. Je ne voulais pas leur déplaire et ne pouvait n’y partir, n’y exprimer mes besoins.

Conséquences d’être trop gentil

Un vide qui ne cesse de se nourrir de cette rage. Un gentil ne peut pas se choquer. Il ne peut pas déplaire. Entre mes besoins et mes émotions, j’avais créé un mur pour m’empêcher de penser à moi et de vivre mes émotions, que je croyais être négatives. Jusqu’au jour où tout a explosé comme un volcan. Ce qui m’a plongé dans une profonde dépression, suivie de deux tentatives de suicide. Toute cette rage qui m’habitait, je l’ai retournée contre moi.

Après avoir fait plusieurs thérapies, j’ai réussi à trouver un équilibre entre être gentil pour les autres et être gentil pour moi-même. Si je ne mets pas des limites, si je ne prends pas soin de mes besoins, je ne pourrai plus m’occuper des besoins des autres. Comme le veut ce dicton que je me suis amusé à déformer: gentillesse bien ordonnée commence par soi-même!


AUTRES TEXTES SUR LE SUICIDE:

SURVIVRE, UN ORGANISME D’INTERVENTION ET DE VEUILLE EN PRÉVENTION DU SUICIDE ET EN PROMOTION DE LA SANTÉ MENTALE. POUR FAIRE UN DON. REÇU DE CHARITÉ POUR VOS IMPÔTS.

MERCI DE VOTRE SOUTIEN.

GUIDE D’INTERVENTION DE CRISE AUPRÈS DE PERSONNES SUICIDAIRES

guide-d-intervention-de-crise-personne-suicidaire-suicide-intervention-prevention-suicide-rates-suicide

Le guide d’intervention auprès de personnes suicidaires démystifie le suicide. Il permet d’aider les proches à reconnaître les signes avant-coureur du suicide et de déterminer qu’est-ce qui peut être fait pour soutenir la personne en crise.

Une section du guide est réservée aux endeuillés par suicide.

Le livre est disponible au coût de 4,95$. Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009. Par Internet.

Maintenant disponible en anglais: Quebec Suicide Prevention Handbook.

Par la poste: Reflet de Société 4260 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X6.



Partager pour mieux aider !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.